Skylake dual-core

NTEL Celeron Processor G3900

Core i3, Pentium et Celeron à l’épreuve du jeu

Avec l’arrivée des Celeron G3900, Intel achève sa transition vers l’architecture Skylake et propose désormais des CPU 14 nm sur tous les segments tarifaires, de 45 à 450 euros. À qui sont-ils destinés ? Quelles sont leurs performances ? Permettent-ils de jouer dans des conditions acceptables ? Place aux tests !

Résumons d’abord les principales différences qui existent au sein de la gamme. Les Core i7 (300 € et plus) intègrent quatre coeurs, 8 Mo de cache L3 et bénéficient de tous les raffinements
technologiques. On y trouve le mode Turbo, qui permet de booster la fréquence du CPU lorsque tous les coeurs ne sont pas exploités à 100 %, et l’Hyper-Threading (HT), qui permet de scinder chaque coeur physique en deux coeurs logiques. Les Core i5 (200-300 €) sont quasiment identiques à l’exception d’un cache L3 qui passe à 6 Mo et de l’HT, qu’ils ne supportent pas. Viennent ensuite les Core i3 (100-200 €). Cette fois, il s’agit de dual-core et non plus de quad-core. Leur cache L3 est aussi raboté au passage à 3 ou 4 Mo. Ils perdent également la gestion du mode Turbo et ne fonctionnent qu’à une unique fréquence fixe, généralement supérieure à celle des Core i5 pour limiter la baisse de performances. Intel compense également en réactivant l’HT : ils sont donc
vus par le système d’exploitation comme des “quad-core virtuels”.

Intel® Celeron® Processor G3900 (2M Cache, 2.80 GHz)
Intel® Celeron® Processor G3900
(2M Cache, 2.80 GHz)
NTEL Celeron Processor G3900
NTEL Celeron Processor G3900

Les Pentium, quant à eux, se contentent de perdre l’HT. Enfin, les Celeron souffrent d’une fréquence encore plus faible (sous les 3 GHz) et d’un cache L3 qui ne dépasse pas les 2 Mo. Le passage à l’architecture Skylake implique d’abord un changement de plateforme, ce qui pose généralement un problème de surcoût injustifié au lancement. Le prix des cartes mères LGA1151 basées sur les chipsets B150 (voire H110) baisse toutefois très régulièrement et ne se distingue plus vraiment de celui des anciens modèles en LGA1150. On trouve toutefois encore des déclinaisons DDR3 que nous vous conseillons fortement d’éviter : la DDR4 se vend désormais à un prix quasi-identique.

Huit nuances de Core. Une fois n’est pas coutume, Intel est resté raisonnable sur le nombre de déclinaisons disponibles. Du moins si l’on exclut les versions “T”, basse consommation. Côté Core i3, on trouvera les versions 6100 (3.7 GHz – 3 Mo), 6300 (3.8 GHz – 4 Mo) et 6320 (3.9 GHz – 4 Mo) ; dans la gamme Pentium, les G4400 (3.3 GHz), G4500 (3.5 GHz) et G4520 (3.6 GHz). Notez ici l’écart de 200 MHz entre le G4500 et le G4400. Ce dernier dispose également d’un IGP HD Graphics 510, moins rapide. Enfin, pour les Celeron, Intel propose le G3900 (2.8 GHz) et le G3920 (2.9 GHz).
On notera qu’à l’exception du Core i3 6320, qui gagne 100 MHz par rapport au Core i3 4370, on n’observe aucun gain de fréquence par rapport à la génération précédente (Haswell). On ne pourra donc compter que sur les améliorations architecturales liées à Skylake (et très accessoirement sur la DDR4) pour obtenir un surplus de performances. Nos tests à ce niveau – voir Canard PC
Hardware n° 26 – ont tout de même démontré un gain moyen d’environ 7 % à fréquence égale (et jusqu’à 11 % au mieux).

Livraison Gratuite au Maroc Sur — Casablanca , Rabat et Salé. Ignorer